Qu’est-ce que le Design Thinking

Design thinking définition 

On entend quoi réellement par le terme Design Thinking ?

Est-il basé sur le terme « design » en français qui désigne tout ce qui est artistique esthétique ou visuel ?

Ou c’est plutôt la signification anglophone qui s’oriente plus vers la façon et la démarche à adopter pour résoudre des problèmes ?

D’abord Le design Thinking est toute la démarche qui débute par l’analyse développée d’un besoin d’un ou de plusieurs individus.

Ensuite dans le but d’arriver à la concrétisation d’une solution innovante pour ces usagers tout en mettant l’humain au centre de ce processus.

 

Ce terme  est par conséquent un outil qui permet la résolution des problèmes à partir des besoins des utilisateurs.

Du plus Cette méthodologie essaie de faire travailler ensemble les professionnels et les spécialistes (savoir-faire), avec les créatifs.

Finalement Il s’agit donc de combiner au maximum les compétences analytiques prêtées aux uns avec les compétences intuitives dont seraient pourvus les autres.

 

“Design thinking is a human-centered approach to innovation that draws from the designer’s toolkit to integrate the needs of people, the possibilities of technology, and the requirements for business success.”

— Tim Brown, CEO of IDEO

Historique et origines

  • Ce terme  existait depuis les années 50, aux USA, lorsque Alex Osborn le publicitaire américain a mis en œuvre la technique du « brainstorming ».
  • Dans les années 60, le premier programme interdépartemental est créé à l’université de Stanford. Un programme centré sur l’humain développé par Rolf Faste.
  • Les années 70, Robert H. McKim a publié l’ouvrage « Experiences in Visual Thinking ».
  • En 1987, Peter Rowe publia son ouvrage intitulé « Design Thinking ». Ce dernier a énuméré largement les différents préceptes du Design Thinking.
  • En 1992, David Kelley et Tim Brown de l’agence de design IDEO. Ils sont les premiers à mettre réellement en place le concept du ce terme pour innover.
  • En 1999, la société IDEO se lance le défi de créer un nouveau caddie de supermarché sur les antennes de NBC.
  • Depuis 2010, le nombre de programmes sur le Design Thinking.
  • se multiplie dans les Grandes Ecoles et universités à travers le monde.

Application et références

Le design thinking peut être utilisé dans divers secteurs (industries divers, Services…).

Alors dès qu’on détecte des problèmes, on peut faire recours à cette démarche qui met l’humain comme point de départ, pour un but ultime « innover ».

Ci-dessous vous trouvez quelques exemples qu’on a jugé les plus pertinentes :

  • GE Healthcare : comment aider les enfants à avoir moins peur de passer une IRM

l’approche est de décorer les salles d’IRM façon “fusée” pour rendre l’expérience plus ludique.

  • Embrace Warmer, dans le domaine médical : La conception d’une couveuse pour nouveau-nés afin de répondre aux besoins des pays émergents : elle coûte 2000 fois moins cher.
  • Mine Kafon, dans le domaine social : un détecteur de mines antipersonnel low-cost, propulsé par le vent.

Le Design Thinker, le super HEROS !!

Un Design Thinker est une personne qui est doté d’agir plus que penser en ayant un surplus d’empathie envers l’utilisateur.

Le Design thinker étant le super héro qui se présente par des solutions en partant essentiellement des besoins des utilisateurs par l’intermédiaire de l’intelligence collective.

Les 3 piliers du Design Thinking

La démarche Design Thinking s’articule sur 3 grands piliers à savoir :

  • Identification : Identifier des problèmes rencontrés par de vrais utilisateurs sur le terrain et intégrer ces utilisateurs dans les tests à réaliser durant les phases du projet.
  • Faisabilité : S’assurer de la faisabilité technique des idées pour garantir la mise en œuvre sur terrain du projet.
  • Viabilité : S’assurer de la viabilité du projet qui se détermine d’une vision pragmatique du volet économique.

Pour créer une expérience utilisateur mémorable, Il faut selon Rolf Faste, connaître les différentes étapes du design thinking.

Les étapes à connaitre et la Méthode design thinking :

Elles permettront de mener un projet à terme de façon rapide, efficace, et surtout, créative et innovante !

Ci-dessous la liste des 7 étapes du Design Thinking :

  • Premièrement Définir : identifier le problème et/ou le besoin.
  • Deuxiemement  Rechercher : réunir l’ensemble de l’équipe (designers, ingénieurs, marketeurs, développeurs…) et définir la problématique.
  • Troisièmement Imaginer : faire recours au brainstorming où récolter des idées en stimulant les débats.
  • Prototyper : élaboration des premiers prototypes et schémas.
  • Sélectionner : La sélection collective de la meilleure idée parmi celles proposées par les participants.
  • Implémenter : Concrétiser l’idée et définir les ressources financières et humaines ainsi que les procédures de travail.
  • Apprendre : du client, c’est-à-dire lui montrer le résultat et l’améliorer en fonction de sa réaction.

L’importance du Design Thinking

D’abord le design thinking peut vous aider ou assister une équipe à faire face aux besoins non satisfaits des personnes pour lesquelles vous créez.

Ensuite faire recours à ce processus peut réduire les risques associés au lancement de nouvelles idées et ou projets.

Du plus le DT génère des solutions révolutionnaires, pas seulement incrémentales.

Finalement il se présente comme un outil indispensable pour les organisations pour apprendre instantanément et être toujours à l’écoute de ces parties prenantes.

 

si vous avez besoin d’une formation design thinking cliquer sur ce lien

Conclusion

En décortiquant les différents aspects du processus Design Thinking, il s’est avéré qu’il est très important d’adopter cette solution dans notre parcours vers l’innovation.

Cependant, plusieurs critiques prétendent la fin de cette méthodologie sous prétexte que cette démarche est dépassée et qu’elle n’est plus un garant de la créativité et de l’innovation.

Finalement Faut-il donc trouver une nouvelle approche ou « Keep Design Thinking » ?